Déclaration de Dublin

Adoptée par l'Assemblée générale du CIAS à Dublin lors de la cérémonie de commémoration du 90e anniversaire du CIAS, le 7 juillet 2018.

Créé en 1928, le Conseil international de la protection sociale (CIAS) est l'une des plus anciennes organisations non gouvernementales internationales visant à promouvoir le développement social, la justice sociale et la protection sociale partout dans le monde.

Nous, les membres du CIAS, sommes fiers d'être affiliés à cette organisation exceptionnelle de la société civile, qui représente une grande variété de partenaires du monde entier, une organisation qui est bien reconnue et hautement considérée à l'échelle nationale et internationale. Nous aimerions utiliser cette commémoration pour réitérer notre soutien aux buts et objectifs du CIAS établis dans notre constitution et pour esquisser notre vision pour l'avenir.

Nous sommes unis dans notre désir commun de soutenir et de promouvoir un développement socio-économique qui place les gens au centre du développement durable en tant que partenaires égaux et puissants agents d'action et qui est fondé sur le principe de la dignité humaine et de la justice sociale. Nous sommes convaincus que l'autonomisation et la participation des personnes à la société est essentielle pour le développement social et économique dans tous les pays, qu'ils soient riches ou pauvres. Profondément préoccupés par les tendances négatives telles que l'inégalité croissante, à l'intérieur des pays et entre les pays, nous sommes convaincus que les politiques publiques doivent viser à éliminer les barrières structurelles qui perpétuent des inégalités qui se renforcent mutuellement dans les domaines économique, social, environnemental et politique. Les inégalités multiples empêchent les gens d'atteindre leur plein potentiel et de mener une vie dans la dignité. Nous sommes profondément préoccupés par le fait que la vulnérabilité à la dégradation de l'environnement exacerbe les inégalités existantes. Les inégalités sont étroitement liées à la discrimination axée sur des groupes de population particuliers. Le CIAS réaffirme que l'élimination des inégalités est la condition préalable à la réalisation des droits humains pour tous. Nous réaffirmons notre engagement en faveur de l'élimination de l'extrême pauvreté dans toutes ses dimensions et de la réduction des difficultés et de la vulnérabilité de la société, en particulier parmi les groupes de population défavorisés. Le renforcement des systèmes de protection sociale et la réalisation de l'universalité dans la fourniture de la protection sociale et le renforcement et l'autonomisation des communautés sont les meilleurs moyens d'éradiquer la pauvreté, de réduire l'insécurité et les privations dans le monde.

La protection sociale est également un instrument clé pour la réalisation d'un grand nombre des objectifs du développement durable. Le CIAS soutient constamment les efforts déployés aux niveaux national, régional et international pour promouvoir des systèmes de protection sociale universels, y compris des planchers de protection sociale. Nous réaffirmons notre soutien aux ensembles de garanties de sécurité sociale de base définis au niveau national, comme le précise la recommandation 202 de l'OIT, qui garantit que, tout au long du cycle de vie, tous ceux qui en ont besoin ont accès aux soins de santé essentiels, à l'éducation et à la sécurité du revenu de base. Ensemble, ceux-ci garantissent un accès effectif à un ensemble de biens et de services essentiels définis au niveau national. Nous considérons la protection sociale comme un investissement dans le capital humain et social. La protection sociale est un investissement dans le présent et dans l'avenir des sociétés.

Le CIAS réaffirme son engagement à réaliser l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles, et des membres de la communauté LGBTIQ. Le CIAS préconise fortement l'intégration d'une perspective de genre dans tous les efforts de développement. Nous nous opposons fermement à la discrimination fondée sur le sexe sous toutes ses formes, en particulier la maltraitance des filles et des femmes âgées ; nous nous opposons au harcèlement sexuel et à l'exploitation des femmes, y compris la traite des femmes. Nous décidons d'unir nos efforts pour nous opposer fermement à ces pratiques, perpétuées par la pauvreté et les normes sociales néfastes médiatisées par le patriarcat et la discrimination sexuelle, y compris le mariage d'enfants, les grossesses précoces et les mutilations génitales féminines. Nous pensons que l'éducation sensible au genre des garçons est un facteur crucial pour atteindre l'égalité des genres dans la société à plus long terme. L'égalité des sexes est une condition préalable nécessaire au développement économique et à la durabilité de l'environnement.

Le CIAS estime que les catastrophes et les conflits sociopolitiques dans diverses parties du globe accentuent les vulnérabilités préexistantes de nombreux pays et de leurs populations. Le CIAS décide de promouvoir des actions visant à réduire les vulnérabilités humaines et environnementales. Le CIAS croit fermement que les gouvernements nationaux et la communauté mondiale devraient être encouragés à travailler à l'unisson pour y parvenir. L'adoption du nouvel Agenda 2030 pour le développement durable, qui appelle à mettre fin à l'extrême pauvreté et à transformer le monde pour mieux répondre aux besoins des générations actuelles et futures, est d'une importance capitale pour le CIAS. Les préoccupations et les thèmes prioritaires exposés dans ce document aident le CIAS dans son plaidoyer transnational, ainsi que dans la recherche de réponses politiques appropriées et efficaces en rapport avec le rôle de la société civile.

Le CIAS partage la conviction que la promotion du développement humain par le biais de politiques sociales systématiques est un déterminant important du développement économique, ce qui, à son tour, facilite les réalisations en matière de bien-être des personnes. Nous réaffirmons notre engagement à ne ménager aucun effort pour rendre les institutions étatiques plus responsables et plus sensibles aux besoins de leurs citoyens, pour que les organisations de la société civile participent davantage aux efforts ascendants visant à surveiller la mise en œuvre d'actions concrètes dans le contexte de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

Nous reconnaissons que le respect de la dignité humaine - le principe fondamental des droits humains- est un élément nécessaire en soi pour atteindre les objectifs de développement durable. La protection sociale est un instrument clé pour la réalisation des OMD, en particulier pour la réalisation de l'objectif 10, qui met l'accent sur la réduction des inégalités, et de l'objectif 17, qui met l'accent sur les "partenariats pour les objectifs" et constitue une condition préalable importante pour tous ces objectifs. Nous réaffirmons que les quatre dimensions du développement durable, l'éthique, le social, l'environnemental et l'économique, doivent toujours être considérées ensemble et dans cet ordre d'importance. La croissance économique est un moyen de développement et non une fin en soi. L'économie est un bon serviteur, mais pas le meilleur maître du développement. En tant qu'organisation, le CIAS se fixe l'objectif ambitieux de contribuer à repenser et à renforcer la dimension sociale du développement durable par une approche intégrée utilisant notre expérience sur le terrain. L'équité intergénérationnelle et le renforcement des liens économiques et sociaux entre les générations sont importants pour le CIAS, dans le cadre de l'agenda social émergent d'un monde qui vieillit rapidement.

Le renforcement du CIAS et des organisations membres est vital dans nos efforts pour mettre en œuvre les OMD et les cibles, pour améliorer les capacités dans le domaine de la protection sociale et du développement social, et la promotion de la collaboration entre les organisations membres et les partenaires à tous les niveaux, national, régional et mondial.

En jetant un regard sur les 90 ans d'activités de notre organisation, nous pouvons dire que les valeurs humanistes ont été au cœur de nos activités. Nous réaffirmons notre engagement éprouvé en faveur d'une approche intégrée du développement durable : il s'agit d'un programme pour l'équité au sein des générations et entre elles. Elle est ancrée sur le principe éthique de l'égalité de valeur des êtres humains et d'une vision d'une société inclusive pour tous, qui utilise la technologie et les institutions économiques pour faire progresser le bien-être humain, sans mettre en danger la capacité de charge de la nature.